Le magazine le plus diffusé dans le monde.

Rappelez-vous les héros de la célèbre boîte soviétique bureau hits "Moscou ne croit pas aux larmes", sorti il ​​ya près de 35 ans, en faisant valoir quant à savoir si la télévision serait détruire le théâtre ou pas?Comme vous pouvez le voir, le théâtre est vivant!Et ceci est la meilleure réponse aux pessimistes qui prétendent que l'Internet sera bientôt remplacer le support d'impression.En outre, il ya toujours de nouveaux magazines, périodiques et certains avaient longtemps été en mesure d'attirer le public, pour répondre aux besoins qui nécessitent la circulation de plusieurs centaines de milliers, voire des millions d'exemplaires.Peu d'histoire

Comme on le sait périodiques, le magazine appelé Imprimé, qui, selon GOST, devraient avoir un rubrication permanente.Incidemment, l'idée d'informer ses collègues scientifiques et le grand public sur les nouvelles découvertes pour la première fois venu avec le Français Denis de Sully.Ce fut lui qui, avec l'approbation du ministre tout-puissant Colbert, p

ublié en 1665, l'année "Journal des Savants", qui un siècle plus tard Voltaire appelle le prototype de toutes ces publications.Par ailleurs, Salo a introduit le concept des évaluations, invitant les lecteurs à «envoyer leurs commentaires sur le fait qu'ils sont aussi publiées dans le journal," et a commencé à mettre les illustrations, y compris très grand.Premier périodique du monde, très rapidement gagné en popularité auprès du public de lecture.Il est donc pas surprenant que d'ici la fin du 17ème siècle en France, il y avait une cinquantaine de magazines de différentes directions.

magazine le plus diffusé dans le monde

Comme vous le savez, la plupart superdostizheny dans divers domaines sont publiées dans le Livre Guinness des Records.Ainsi, il indique que le magazine le plus diffusé dans le monde - "Watchtower", sa circulation de 40 millions d'exemplaires, il est publié dans plus de 180 langues.Depuis 1879, l'année de son éditeur est une organisation notoire des Témoins de Jéhovah, le magazine est distribué dans 236 pays à travers le monde où, légalement ou illégalement, sont adeptes de cette organisation communautaire.Cependant, dans ce cas, le titre de "le magazine le plus diffusé dans le monde" ne signifie pas que le "Tour de Garde" est incroyablement populaire.

Il est connu que très souvent, "témoins" doivent aller à diverses astuces afin de convaincre certains «âme», qui, à leur avis, a besoin d'être sauvé, le lire, ou tout au moins d'accord pour prendre le livre.Dans tous les cas, au moment où la résolution sur la distribution de «The Watchtower" dans notre pays annulé, ce magazine essaient souvent de mettre en Russie illégalement, en particulier en tant que membres de cette organisation a une vaste expérience de ce genre d'activité.Après tout, depuis plus de 140 ans d'existence, ils sont constamment harcelés par les autorités.

ce qui concerne le contenu de la publication, il suffit de dire que dans le premier numéro de la revue "Watchtower" pour l'année 1879 été déclaré le principal objectif de la publication - "pour aider les lecteurs à se rendre compte que le monde va à travers ses derniers jours."Comme ils le disent, pas de commentaire!Magazines

populaires de Russie

Aujourd'hui, parmi les publications dans notre pays, la paume du nombre de lecteurs appartiennent à Guide "Antenne-Telesem."Sa diffusion hebdomadaire de 4,077,288 copies.Bien sûr, cela ne suffit pas à revendiquer le titre de "le magazine le plus diffusé dans le monde", mais le chiffre est encore assez impressionnant.Une solide couverture géographique et de publications, dont 72 villes de Russie et 4 villes dans les Etats baltes et de la CEI.Dans ce magazine, les lecteurs peuvent lire le programme de télévision, pour en savoir plus sur la vie des étoiles, trouver beaucoup de mots croisés et des puzzles, et obtenir des conseils qui seront utiles dans la gestion du ménage.

Parmi les plus reproductible peut être noté que ces magazines russes, comme "Tout pour les femmes", "Ma résidence d'été favori" "Good Housekeeping", "Secrets of the Stars" et d'autres. En outre, il existe des versions russes des magazines avec une réputation mondialequi sont dans notre pays, l'auditoire de plusieurs centaines de milliers de personnes.

Affiches pour les dames et les jeunes filles

premier magazine de femmes russes a été publié en 1779.Il est destiné à introduire les filles et les dames avec la dernière mode et apprendre les bonnes manières.Plus tard, à partir du début du 19ème siècle, a commencé à publier des magazines littéraires et orientation divertissant, et dans les années 1860 dans les publications destinées aux femmes ont commencé à apparaître coins ragots.En outre, l'émergence du cinéma a conduit à un intérêt dans la vie des étoiles et a créé le phénomène des paparazzi.

Même à l'époque soviétique, a été créé à l'origine pour le magazine de propagande "travailleur" et "Paysanne" articles sur l'économie, la psychologie, les relations familiales et des conseils sur la couture publié.Mais la véritable révolution dans le domaine des médias des femmes a eu lieu en 1989.Après tout, qui est lorsque l'URSS a commencé à produire du magazine féminin "Burda Mode". Il a immédiatement gagné une immense popularité, comme des modèles publiés et les systèmes par lesquels les femmes pourraient faire leurs propres vêtements, ce qui était extrêmement important dans l'ère du déficit public.

magazines sur papier glacé

populaires pour les femmes, publiés en russe

Aujourd'hui, dans notre pays, vous pouvez acheter des périodiques pour les femmes plusieurs directions:

  • ménage de la famille, tels que "Lisa", "paysan", "Fireside";
  • élitePar exemple, "Cosmopolitan", "Elle", "Marie Claire", "Harper Bazaar";
  • pour les jeunes filles ("Elle Girl" et "Lisa fille.");.
  • pour les mamans, par exemple, "Lisa Monenfant »;
  • dédié à la santé des femmes (" la santé des femmes "," Health & amp; Santé ").

En outre, un énorme magazines populaires d'intérêt, en particulier pour coudre et à tricoter magazines.Par exemple, pendant de nombreuses années, les Russes sont à la recherche pour les régimes pour ses travaux de couture et des photos des modèles actuels dans "Sabrina".

magazine le plus populaire pour les vrais hommes

Bien sûr, les plus célèbres périodiques pour des représentants de la forte moitié de l'humanité est "Playboy", le premier numéro a été publié en 1953.Bien que la plupart des gens l'associent à un beautés à moitié nus, dans des années différentes, il a publié des œuvres d'Arthur C. Clarke, Stephen King, Ian Fleming, Stanislaw Lem, et d'autres.Quant à la Russie, le magazine des premiers hommes russes - "L'Ours" - paru en 1995, l'année.Mais il n'a duré que jusqu'en 2011.Aujourd'hui, parmi les publications les plus populaires tels direction dans notre pays, à l'exception de "Playboy", sont "Maxim", "Santé Russie des hommes" et "GQ".Journaux

pour un public d'enfants

"Murzilka" et "Fun" - ces noms sont familiers à beaucoup de son enfance.En général, les magazines pour enfants dans notre pays ont toujours joui d'une grande popularité.Qu'il suffise de dire que le même "Murzilka", le premier numéro a été publié en 1924, a été enregistré dans le Livre Guinness des records comme le plus ancien des publications des enfants existants.En outre, il continue à être produite avec un assez grand pour les périodiques de l'enfant, avec un tirage de 85.000 exemplaires.

magazines littéraires les plus populaires de notre pays

idée impression œuvres littéraires dans des périodiques a émergé en 1668 à partir d'un groupe d'écrivains italiens.Publié été nommé le magazine de «Il Giornale de'Letterati", qui se traduit par "magazine littéraire."Plus tard, ils ont emboîté le pas et ses collègues de l'Angleterre et de la France.Quant à la Russie, il est l'un des premiers de cette publication est considérée comme le magazine AP Soumarokov.Mais le très populaire ils sont devenus dans le 19e siècle, quand ils ont commencé à être imprimés par des représentants de l'âge d'or de la littérature russe.Comme pour le présent, alors, listant les noms des magazines bien connus de ce genre, il convient de noter "Ogonyok», «Le Nouveau Monde», «Littérature étrangère» et «l'amitié des peuples".